Rhinoplastie des nez ethniques en Tunisie

La chirurgie esthétique du nez ethnique en Tunisie concerne spécifiquement les Africains et les Asiatiques qui tendent améliorer leur forme nasale. Ces derniers présentent un nez avec certaines caractéristiques spécifiques et souhaitent corriger les différents défauts et imperfections en modifiant ses particularités.

L’intervention esthétique d’un nez africain ou asiatique nécessite une décision judicieuse. Cependant, certains patients cherchent simplement une retouche à leur forme nasale sans perdre leur origine par l’acte chirurgical ; d’autres, par contre rêvent d’obtenir un nez occidental, ce qui donne un résultat non adapté la morphologie du patient et donc une apparence nasale non naturelle.

Rhinoplastie ethnique en Tunisie : En quoi consiste t- elle exactement ?

La rhinoplastie ethnique est une opération relativement récente intégrée aux techniques de rhinoplastie en Tunisie, fréquemment utilisée et de plus en plus demandée. Elle aide à effacer les caractéristiques d’un nez d’ordre ethnique, de façon modérée et naturelle, sans pour autant gommer l’origine de la personne afin de réaliser une harmonisation avec les autres particularités esthétiques.

Dans certains cas, on parle de cette intervention chirurgicale esthétique lors d’un manque de projection au niveau de la pyramide du nez. Cependant, le recours à une rhinoplastie d’augmentation assure la création d’une arête nasale ; le plus souvent, une association réduction des ailes nasales se réalise au même temps.

Le rôle du chirurgien esthétique consiste à recommander au patient la solution optimale. Pour ce faire, il doit lui avancer toutes les techniques possibles en lui expliquant également, pourquoi le choix de l’une d’elles est plus recommandé que les autres.

La tarification d’une telle opération en Tunisie s’avère très avantageuse par rapport à celle réalisée en Europe mais se caractérise par les mêmes qualités.

Les particularités du nez ethnique : Africain et Asiatique

Les patients qui se retournent vers une rhinoplastie ethnique désirent changer certains traits trop visibles. Généralement, un nez ethnique se caractérise par sa face trop large et son profil trop petit. Ces différences morphologiques sont dues à un manque de croissance des structures des os et des cartilages du nez.

Le plus souvent les patients africains sont dotés :

 D’un nez court
 Un nez large
 Une pointe aplatie
 Des ailes narines épaisses
 Une columelle souvent courte et épaisse à base élargie
 Un angle labio-columellaire souvent aigu
 Des narines larges et rondes à grand axe horizontal
 Une peau épaisse
Par contre les patients asiatiques, le plus souvent, se caractérisent par :
 Un nez court
 Une arête nasale concave ou droite
 Des ailes narines fines
 Des orifices narines légèrement larges
Les patients d’origine africaine cherchent un affinement pour leur nez dans son ensemble avec une réduction de la taille des narines, alors que les patients d’origine asiatique désirent rehausser l’arête du nez (pour réduire une légère ensellure) et réduire la taille des ailes nasales.
Le résultat final d’une opération de rhinoplastie ethnique est en relation étroite avec la nature de la peau du patient. Des particularités spécifiques sont prises en compte par le plasticien esthétique au moment de la correction du nez ethnique des personnes à peau épaisse.

Durée et anesthésie nécessaire

Ce type de rhinoplastie nécessite une anesthésie générale. C‘est une intervention longue et délicate nécessitant en moyenne une durée de deux heures. Les incisions sont invisibles et effectuées à l’intérieur des narines.

Des minimes cicatrisations sont nécessaires, comme même, au niveau de la base des ailes nasales réduites et, parfois au niveau de la zone cutanée au centre entre les narines (columelle).

Les méthodes opératoires lors d’une rhinoplastie ethnique

Les techniques opératoires ne diffèrent pas de celles d’une rhinoplastie classique, mais elles sont adaptées aux spécificités anatomiques des patients.

La technique de greffe cartilagineuse

Est effectuée pour :
o rehausser la projection de la pointe nasale.
o remplir un creux au niveau de l’arête du nez.
Les greffes s’appliquent pour un bon soutient ainsi qu’une harmonieuse projection de la pointe nasale, en cas où l’arête nasale est suffisamment haute. Comme la peau est épaisse, la quantité de cartilage doit être quantitativement considérable pour assurer la visibilité des nouveaux reliefs.

La technique d’implant nasal

Est effectuée afin de :
o perfectionner une arête nasale très aplatie
o se débarrasser de la pointe du nez
Ce procédé est très convenable pour les personnes ayant une peau épaisse. Elle concerne surtout les patients d’origine asiatique. A l’encontre des greffes de cartilage, l’implant ne risque ni de bouger ni de perdre du volume, mais par contre, il risque d’avoir un rejet qui varie selon la matière utilisée, silicone ou Médor.

La technique de plastie au niveau des narines

Est effectuée pour réduire des narines trop larges. En effet, si les narines paraissent dilatées et larges ou ont une forme liée à l’épaisseur de la peau, l’intervention par plastie revient à retirer la peau et le tissu mou sous-jacent en excès. L’incision prend place au niveau du sillon séparant la narine de la joue ce qui donne une cicatrice invisible.

La technique de suture cartilagineuse

Est effectuée pour réduire la pointe du nez. Par simples sutures, les cartilages sont pincés et la largeur de la pointe nasale est réduite.

La technique de résection d’os et de cartilage

Est effectuée afin d’affiner la structure de l’arête du nez ainsi que de la pointe nasale. De ce fait, la largeur du nez est réduite par des affinements au niveau de sa base et l’excès du cartilage est retiré en effectuant des minimes fractures chirurgicales (ostéotomie).