Lipolyse en Tunisie

La lipolyse en tunisie est une intervention de la médecine esthétique qui présente d’importants bénéfices pour les patients. Elle permet entre autres résultats auxquels la lipolyse adipocytaire aboutit, l’affinement de la silhouette, l’amincissement et le traitement de la cellulite.

De manière générale, que l’on appelle cette intervention la carboxythérapie, la lipotomie, la lipodissolution, la mésodissolution ou la morpholipostructure, il s’agit simplement d’une technique invasive ou non-invasive qui permet de supprimer les excès graisseux superficiellement ou profondément localisés. Donc la lipolyse contribue à la réduction du nombre et du volume des adipocytes.

Les différentes techniques de lipolyse adipocytaire

Il existe plusieurs techniques de lyse adipocytaire. Certaines techniques sont basées sur l’utilisation d’agents physiques externes. C’est le cas de la lipolyse laser, de la technique par infrarouge, de la technique par radiofréquence ou de la technique par ultrasons. On peut leur associer ou pas un massage concomitant.

Il y a aussi des techniques invasives de lipolyse adipocytaire qui nécessitent une effraction cutanée et l’injection d’une solution chimique ou thermique dans le tissu graisseux. La lyse cellulaire ici est réalisée par rupture de la membrane adipocytaire ou par solubilisation. Ces techniques traitent les petites surfaces graisseuses et n’exigent pas une aspiration des graisses.

Prix Lipolyse Tunisie

Bénéficiez d’un devis personnalisé gratuit et sans engagement de votre part pour une liposuccion au laser en Tunisie.Pour avoir les tarifs de la liposuccion laser en dinars il faut faire également une demande de devis.

Déroulement de l’intervention

La lipolyse par injection de solution hypo-osmolaire

Cette technique implique l’injection dans le tissu adipeux d’une solution hypo-osmolaire d’environ 120 à 150 mosm/l en tenant évidemment compte de l’osmolarité intra-cellulaire qui est de 300 mosm/l. En raison de la pression intra-membranaire qui s’accroît, il y a gonflement, puis éclatement des cellules adipocytaires.

La solution injectée comprend en plus de l’eau, du bicarbonate ou du chlorure de sodium, du chlorure de potassium, de xylocaïne, de la lidocaïne ou de l’adrénaline.

La plupart du temps, cette technique d’injection de solution s’associe à l’utilisation d’ultrasons et se conclut généralement par un massage ou bien un drainage vibratoire.

Pour le traitement des surfaces plus importantes, la technique utilisée est la lipoplastie assistée par ultrasons. Autrement dit, à la technique décrite précédemment, le chirurgien intègre une aspiration de graisse émulsifiée. Il s’agit d’une technique chirurgicale dont on redoute les effets indésirables.

La lipolyse par injection d’un produit lipolytique

Il s’agit ici principalement de l’injection sous-cutanée de la phospatidylcholine, produit utilisée généralement dans le traitement de l’embolie pulmonaire et qui désormais joue un rôle esthétique, notamment par la lyse des adipocytes. Celle-ci ces fait par destruction de la paroi cellulaire de manière progressive et aussi par liquéfaction des adipocytes par émulsion.

Pour rendre soluble la phospatidylcholine, le deoxycholate de sodium est utilisé. Ce sel biliaire a en effet une action solubilisante et aussi détergente.
Dans le cadre de la mésothérapie, plutôt que la phosphatidylcholine, il s’agit de divers produits pharmaceutiques injectés à très petites doses, par voie intradermique et à la surface.

La lipolyse par laser

L’utilisation médicale, particulièrement en esthétique, du laser permet la dissolution de la graisse et son aspiration.

On insère une fibre optique flexible dans une canule que l’on insère à travers de petites incisions dans le tissu graisseux. Cette fibre produit un faisceau d’énergie, et c’est cette chaleur produite qui entraîne la destruction des adipocytes par éclatement. La lipolyse laser permet notamment le traitement de la cellulite. Contrairement à la liposuccion aussi, il faut signaler que la lyse adipocytaire par laser permet de réduire les risques de saignement.